[Regards Experts] « Quand on débute en e-commerce, le maître-mot c’est la patience ».

[Regards Experts] « Quand on débute en e-commerce, le maître-mot c’est la patience ».

Vincent Le Parc est un consultant web pour La Ruche Numérique au Mans. Après un bac+5 en web marketing obtenu à Rennes, il passe 9 ans chez Ouest France dont 3 sur le chantier de digitalisation du journal. En 2017, il intègre la CCI Le Mans Sarthe à travers la Ruche Numérique, en tant que consultant web généraliste.

Au quotidien, ça consiste en quoi d’être consultant web généraliste pour la CCI ?
Au quotidien, ça consiste à aller voir les entreprises et essayer de résoudre ensemble une problématique numérique très large. Néanmoins, celle qui revient le plus souvent est celle de prendre le virage du numérique, qui ne l’ont pas fait ou qui l’ont mal fait. Donc je les aide par le biais de conseils, de formations ou en les mettant en relation avec des prestataires pour les besoins très spécifiques.

Qui sont tes clients aujourd’hui ?
Principalement ce sont des commerçant qui veulent se digitaliser, des collectivités qui veulent sensibiliser et former les entreprises et les territoires, et aussi des entreprises industrielles toujours en Sarthe.

Quelles sont les grandes questions qui reviennent le plus souvent ?
La première question que j’ai le plus souvent est « je veux faire de la vente en ligne mais je ne sais pas comment faire ». C’est-à-dire que le problème du web est qu’il y a une offre énorme sur le marché de prestataires, alors quand on est une entreprise industrielle par exemple et qu’on veut faire du numérique on se retrouve perdu face à cette offre si dense. C’est souvent un langage particulier, des mots très techniques…

La seconde question qui revient souvent c’est « j’ai fait du e-commerce mais personne ne vient sur mon site ». D’autres problématiques que je peux rencontrer aussi : On fait comment face aux grands mastodontes ? Faut-il que je vende sur Amazon, sur Ebay ? Comment j’utilise Facebook pour mon e-commerce ?  Il y a une sorte de méfiance face à ces grandes entreprises digitales pour les commerçants qui ne savent pas toujours utiliser les bons leviers.

Que conseillerais-tu à un commerçant qui débute dans le digital ?
Pour un début d’activité, je lui conseillerais d’aller sur Amazon pour multiplier les canaux de distribution. Il faut aussi savoir que lorsque l’on débute en e-commerce, il faut savoir être patient.
Par exemple, à La Ruche Numérique, j’anime un club d’entreprises sur le e-commerce composé de 40 entreprises. Les trois quarts ne vivent pas encore du e-commerce. Le conseil que je peux donner est de multiplier les sources au départ, de faire de la publicité payante, d’avoir un site qui est bien construit et bien référencé par GOOGLE pour ne pas perdre de temps.

Est-ce que certains entrepreneurs te demandent des conseils concernant leurs besoins en ressources humaines ?
Oui cela arrive régulièrement. Cela fait partie de mon travail de conseiller aux entreprises des ressources adaptées à leurs besoins, qu’elles soient techniques ou humaines. Bien souvent l’entreprise a déjà identifié son besoin et j’interviens pour affiner le profil du poste et les missions prioritaires.

Que conseillerais-tu à quelqu’un qui souhaite devenir consultant web ?
Pour moi, la qualité qui est la plus importante est la curiosité : il faut être en veille permanente !
Ce milieu évolue très vite, c’est-à-dire qu’une affirmation aujourd’hui ne sera peut-être plus valable dans 2 ou 3 mois. Pour faire un travail comme le mien, il faut constamment se tenir informé, se former, rencontrer des professionnels et identifier les nouvelles problématiques qui émergent. Sans cela, c’est difficile de rester opérationnel et on risque de mettre les entreprises pour lesquelles on travaille en difficulté.

 

Les conseils de Vincent pour rester en veille sur les questions du e-commerce :

Laisser un commentaire