You are currently viewing Prolongation des aides du plan « 1 jeune, 1 solution »

Prolongation des aides du plan « 1 jeune, 1 solution »

Vous souhaitez recruter un(e) alternant(e) ? En tant qu’employeur, vous pouvez bénéficier d’aides spécifiques pour l’embauche de nouveaux salariés en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Elisabeth BORNE, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, a annoncé le 15 mars dernier la prolongation des aides à l’embauche des jeunes du plan « 1 jeune, 1 solution ».

L’aide exceptionnelle pour l’alternance, de 8 000€ euros pour l’embauche d’un alternant de plus de 18 ans, est prolongée jusqu’au 31 décembre 2021.

Cette aide exceptionnelle se substitue à l’aide unique, pour la première année du contrat.

Les dispositifs d’aides dans le cadre d’un contrat d’apprentissage

Réduction générale des cotisations patronales (retraite et assurance chômage)

Aide pour les personnes en situation de handicap : Les entreprises qui signent un contrat d’apprentissage avec une personne en situation de handicap bénéficient d’une aide supplémentaire de l’Agefiph pour les entreprises du secteur privé ou du Fiphfp pour les établissements publics. Renseignements sur les sites www.agefiph.fr et www.fiphp.fr

Les dispositifs d’aides dans le cadre d’un contrat de professionnalisation

Aides à l’embauche versées par Pôle Emploi : L’entreprise peut bénéficier en cas d’embauche en contrat de professionnalisation (CDI ou CDD) d’un demandeur d’emploi :

  • de 26 ans et plus au jour de l’embauche, d’une aide forfaitaire à l’employeur (AFE) d’un montant de 2 000 € maximum ;
  • de 45 ans et plus, d’une aide d’un montant de 2 000 € maximum (cumulable avec l’AFE). Ces aides sont versées par Pôle Emploi en deux fois. Un premier versement de 1 000 € après la fin du 3e mois et le solde, à l’issue du 10e mois d’exécution du contrat de professionnalisation.
Pour en bénéficier, l’employeur doit adresser à Pôle Emploi une demande (formulaires disponibles sur www.pole-emploi.fr) dans les 3 mois suivant le début de l’exécution du contrat de professionnalisation.

Dispense de versement de l’indemnité de fin de contrat : À la fin d’un contrat de professionnalisation à durée déterminée (CDD), l’entreprise n’a pas à verser au salarié l’indemnité de fin de contrat.

Financement de la formation et du tutorat : L’OPCO (Opérateur de Compétences) peut aider au financement des frais de formation, d’évaluation et d’accompagnement.

Aide pour les personnes en situation de handicap : L’Agefiph peut également accorder des aides afin de faciliter l’accès des personnes handicapées à l’entreprise par le contrat de professionnalisation. Renseignements sur le site www.agefiph.fr